L’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) entend, par la présente, faire usage du droit de réponse suite à un article paru sur le site internet mosaiqueguinee.com.

En effet, le 26 mai 2019 mosaiqueguinee.com publiait, sous la signature de Abdourahmane Diallo, un article Intitulé « Succession du défunt maire de Ley Miro (Pita) : bataille rangée entre les NFD et l’UPR » dans lequel notre Parti fut directement mis en cause.

Ledit article faisait apparaître que : « …. des personnes tapis dans l’ombre ici à Conakry, voudraient imposer quelqu’un d’autre comme maire, au détriment des vice-maires. Ces derniers, se prépareraient à installer le mercredi prochain, le non élu, qui venait 6ème sur la liste de l’UPR. Pourtant, au regard de la loi, c’est le premier vice-maire qui doit remplacer le maire, en cas de décès ou d’empêchement. Et dans ce cas, c’est l’un des vice-maires qui devait succéder défunt maire. »

Or, l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) conteste vivement ces allégations dans la mesure où aucune loi guinéenne ne dit ce qui a été avancé sur ce site. Cependant, la loi précise qu’en cas de vacance de l’autorité exécutive donc le Maire, c’est le 1er vice-maire qui le remplace provisoirement. Ce qui veut dire qu’il faut une nouvelle procédure de désignation du Maire soit par consensus ou alors par élection.

Par ailleurs, sur une liste de candidats au scrutin proportionnel et il s’agit bien de cela, dès qu’il y a vacance d’un poste de conseiller ou même de député, c’est le premier candidat non élu sur la liste du titulaire dans l’ordre chronologique qui le remplace.

Dès lors, nous tenions à rétablir la vérité et exigeons que le site mosaiqueguinee.com diffuse l’intégralité de notre réponse.

La Cellule Communication